Tout commença par une splendide journée de septembre 19…

BARDAF! ERASE! RESET!

Amoureux des mots. Auteur de 34 textes variés (chansons, fictions romanesques, scénario de long métrage…)

A 17 ans, tiens: lauréat (1er, kwâ!) du défunt concours “Paroles” de la Fédération Wallonie-Bruxelles (alors « Communauté française de Belgique!) en catégorie déclamation. Ah, aussi… : prix d’interprétation masculine dans « Faust » (réécrit par un Brusseleir dont je tairai le nom), y’avait des ptérodactyles en frigolite au-dessus de ma tête et je dansais sur la zique de Babybel, c’était kèk’chose…

Puis déclamation et art dramatique dans la classe de théatre de Francis Besson, à l’académie d’Uccle (Francis, si tu m’entends…).

Plus tard, au cours de mes etudes d’anthropologie à l’ULB, rencontre avec des artistes comme Daniel Vincke (“Tam echo tam”, “Sibel”…) ou encore Sylvie Nawasadio (“Zap-Mama”, “Baruti Trio”…) et Laila Amezian, et premières chansons composées.

Mon diplôme d’anthropologue en poche, hop, au “Jazz-studio” (Anvers), pour étoffer mon bagage. Rencontre de musiciens et premier projet d’auteur-compositeur-interprète, baptisé “Kundalinî” (voir le pendule de Foucault avec les templiers, le serpent cosmique, l’ouverture du 6ème chakra, le baiser sur le cul…). Textes ciselés; lignes jazz-funck et rock.

Parallèlement, technique vocale 5 ans en cours privés auprès du tenor Carlos Belbey (Carlos, si tu m’entends…).

Ensuite, projet de chanson française aux influences latines “Le Migou”, scènes bruxelloises dont “La Soupape” (soirées « nouveaux talents »), le Centre Culturel d’Evere ou encore le Théâtre Mercelis dans le cadre du rallye “Chantons Français”. Concerts privés.

Au passage, textes et mélodies pour des artistes FWB, et mes chansons (via Samir Barris, Le Beau Geste ) qui résonnent aux Francofolies de Spa ou au cirque Royal (la vérité : ça fait plaisir, mon frère!).

Et là, d’un coup, bam!: travail de maturité, 11 chansons réunies en un album LP: “Un long baiser”, sous la direction artistique du très talentueux Philippe Laloy. Dispo sur toutes les plateformes respectables.

C’est pas beautiful, ça?